Site expérimental de Font-Blanche

Site expérimental de Font-Blanche

Site expérimental de Font-Blanche

La forêt expérimentale de Font-Blanche est un site de suivi à long terme du fonctionnement des forêts méditerranéennes. Il est co-piloté par l’UMR RECOVER et l’URFM (Unité de Recherche des Forets Méditerranéennes) INRAE d’Avignon.

Le peuplement est composé de pin d’Alep et de chêne vert, qui constituent l’association végétale la plus représentée en région méditerranéenne française.

L’UMR Recover s’attache à mieux comprendre l’impact de l’environnement et plus particulièrement de la sécheresse sur cet écosystème.

Cette forêt est étudiée en continu depuis 2007 afin de disposer de données homogènes sur un pas de temps long.

Fontblanche01

Le suivi est réalisé sur des placettes de 25m de côté selon 3 modalités différentes :

  • en condition naturelle
  • en condition de sécheresse réduite grâce à un système d’irrigation par asperseurs
  • en condition de sécheresse accrue grâce à un dispositif d’exclusion des pluies (gouttières).

Vérification du fonctionnement de l’arrosage sur la modalité “sécheresse réduite” (printemps 2021)

Objectifs : avant de lancer la campagne d’irrigation de l’été 2021

  • vérifier que le système d’irrigation mis en place permet une répartition homogène de l’eau sur l’ensemble de la placette
  • mesurer la quantité d’eau qui arrive au sol, une partie étant interceptée par la végétation arbustive et herbacée
Fontblanche02

Des seaux sont répartis de manière régulière sur l’ensemble de la placette (tous les mètres)

Fontblanche03

Le système d’irrigation par aspersion est mis en route pendant 3 heures

Fontblanche04

Les seaux sont pesés un à un à la fin de l’irrigation.

Fontblanche05

Le rouge gorge surveille les opérations !

Fontblanche06

Nous avons vérifié que le système d’irrigation fonctionne bien. Pendant toute la saison sèche, tous les 5 à 6 jours, il servira à arroser la végétation pour que les arbres ne souffrent pas du manque d’eau.

Suivi à long terme de la phénologie du pin d’Alep

Chez les végétaux, la phénologie est l'étude de leurs phases saisonnières de développement : feuillaison, floraison, fructification…

Les mesures se font au niveau de la canopée. Pour y accéder, un échafaudage a été installé dans chaque placette.

Fontblanche07

Pour garantir la sécurité, des équipements spécifiques au travail en hauteur sont nécessaires.

Fontblanche08
Fontblanche09

Montée sur l’échafaudage pour accéder au poste de travail à 10m de hauteur, dans la canopée.

Fontblanche10

Le développement du bourgeon, ainsi que la pousse des aiguilles, leur jaunissement et leur chute, sont mesurés tous les mois sur les mêmes rameaux. Ceux-ci sont identifiés par des étiquettes numérotées.

Fontblanche11

Le développement des fleurs et des cônes est également suivi.

Fontblanche12

La saisie des mesures s’effectue directement sous ordinateur.

Ces données seront analysées pendant la thèse de Léa Veuillen pour comprendre l’impact de la sécheresse sur les arbres et leur croissance.

Fontblanche13

Photos Catherine Tailleux

Voir aussi

Date de modification : 21 juin 2023 | Date de création : 28 novembre 2019 | Rédaction : Léa Veuillen