Site de Barbentane

Site de Barbentane

Site de Barbentane

Ce dispositif est situé dans une veille pinède à pin d’Alep en forêt communale de Barbentane (zone de la Montagnette) sur un terrain géré par l’Office National des forêts.

Le pin d’Alep est une espèce pionnière qui ne se régénère difficilement sous son propre couvert. Le but du dispositif est de tester l’influence de divers types de perturbation du sol et de la végétation sur la régénération du pin et sur la diversité et la composition de la végétation.

Le terrain de l’expérimentation s’étend sur 1 hectare environ dans une pinède mature qui a été éclaircie en 2004. Cinq traitements de la végétation et du sol ont été réalisés en 2005 : broyage mécanique seul ou suivi d’un crochetage du sol selon une ou deux directions, brûlage dirigé, et aucune intervention (témoin). Les traitements ont été effectués en présence ou en absence de rémanents de la coupe d’éclaircie au sol (branches du houppier essentiellement).

Les résultats ont montré que la scarification du sol et le brûlage dirigé, lorsqu’il est suffisamment intense, permettent la bonne régénération du pin d’Alep. En revanche dans le témoin et dans la zone simplement broyée, celle-ci est insuffisante. L’installation de la régénération est liée au meilleur contact sol nu/graine et à la suppression, au moins temporairement, de la compétition par la végétation au sol (graminées notamment). La composition de la flore est marquée par la présence de plantes rudérales (plantes qui s’installent après perturbation) et des milieux ouverts les premières années. La composition évolue par la suite vers une flore forestière.

Dans cette expérimentation, des introductions de chêne vert (Quercus ilex) et de chêne blanc (Quercus pubescens) ont été également réalisés dans un but de diversification. D’autre part, dans un terrain situé à proximité, une plantation mélangée de pin d’Alep, de chêne vert et de chêne blanc avec la présence ou non d’arbustes a été réalisée en 2008.

L’ensemble de ces travaux permet de mieux comprendre comment renouveler les peuplements matures en zone méditerranéenne et plus largement d’étudier les interactions entre les plants forestiers et leur environnement. Ces connaissances sont utiles pour adapter les écosystèmes forestiers aux nouvelles contraintes environnementales.

Pour en savoir plus

PRÉVOSTO B., AMANDIER L., QUESNEY T., DE BOISGELIN G., RIPERT C., 2012. Régénérer efficacement les peuplements de pin : des travaux souvent indispensables ! L’exemple des peuplements à pin d’Alep en zone méditerranéenne. Forêt Méditerranéenne, t XXXIII, 4: 1-10.

PRÉVOSTO B., RIPERT C., GAVINET J., ESTEVE R., LOPEZ J.M., GUERRA F., AUDOUARD M. TRAVAGLINI C., 2016. Plantation de chênes méditerranéens avec accompagnement ligneux : amélioration de la forme mais réduction de la croissance. Forêt Méditerranéenne, t. XXXVII, n° 1, 17-24.

PRÉVOSTO B., AMANDIER L., QUESNEY T., DE BOISGELIN G., RIPERT C., 2012. Regenerating mature Aleppo pine stands in fire-free conditions: Site preparation treatments matter. Forest Ecology and Management, 282: 70-77.

PRÉVOSTO B., GAVINET J., MONNIER Y., CORBANI A., FERNANDEZ C., 2016. Influence of neighbouring woody treatments on Mediterranean oak development in an experimental plantation: better form but weaker growth. Forest Ecology and Management, 362: 89-98.
  

Brûlage dirigé

Brûlage dirigé
(crédit C. Ripert)

Comptage de la régénération

Comptage de la régénération
(crédit C. Ripert)

Date de modification : 21 juin 2023 | Date de création : 13 mars 2020 | Rédaction : Bernard Prevosto